Inscrivez-vous pour recevoir les nouveautés.
Consultez notre politique de confidentialité .

La Nuit des territoires « territoires sensibles »

Le 15 septembre de 18h30 à 22h, une émission webradio consacrée aux « territoires sensibles » à écouter sur radio.emf.fr

Cette approche sensible des territoires abordera trois sujets (le paysage, la sociabilité et les modes d’habiter) qui seront alimentés par de nombreux reportages, des créations sonores et des analyses de chercheurs ou d’experts du domaine.

Avec la participation notamment de Jean-Louis Yengué, professeur de géographie à l’université de Poitiers ; Alexis Pernet, paysagiste, maître de conférences à l’École nationale supérieure de paysage Versailles-Marseille ; Yannis Suire, docteur en histoire, conservateur du patrimoine, Christophe Havard, artiste sonore ; Fanny Guérineau, artiste plasticienne ; Yaëlle Amsellem Mainguy, docteure en sociologie et chercheuse associée au CERLIS, université de Paris et CNRS ; Étienne Lénack, architecte urbaniste ; Fanny Laugier, artiste-céramiste ; Marie Sabourin, libraire, librairie ambulante « Les mots volants » ; Cyrielle Potin, architecte ; Thierry Sauzeau, professeur d’histoire moderne à l’université de Poitiers ; Jam, graffeur et Mélanie Maingan-Sachon, médiatrice culturelle. Programme complet ci-après.

Cette émission se déroulera en direct à partir du bar-restaurant, Le Kiosque, à Chauvigny (86)

À suivre en live sur YouTube ou sur radio.emf.fr

Programme détaillé

Partie 1: Les paysages

Le paysage est-il seulement un décor dans lequel nous évoluons ? Comment nous influence-t-il ? Pour y répondre, nous écouterons un géographe, un paysagiste et des reportages sonores.

Invités :   

  • Alexis Pernet, paysagiste, maître de conférences en sciences humaines, Ecole nationale supérieure de paysage Versailles-Marseille.
  • Jean-Louis Yengué, professeur en géographie, Université de Poitiers

Sujets :    

  • Le Marais Poitevin : Historien, Yannis Suire, nous invite à une balade en barque à la découverte du Marais Poitevin.
  • Collages féministes à Poitiers : En se posant la question de l’appropriation de l’espace public dans une démarche artistique ou militante, nous avons suivi un petit groupe de féministes engagées, bravant les interdits et les commentaires nauséabonds, pour aller coller discrètement des messages militants en larges lettres noires sur les murs de Poitiers.

Partie 2 : Les sociabilités

Être une jeune femme et vivre en milieu rural, qu’est-ce que cela signifie ? Quelles sont les influences du territoire sur les modalités de sociabilité. La sociologue Yaëlle Amsellem-Mainguy présentera quelques éléments de réponses à partir d’une enquête qu’elle a menée sur quatre territoires ruraux de France à propos de celles que l’on appelle “les filles du coin”.

Invitée :   

  • Yaëlle Amsellem-Mainguy, sociologue, chargée d’études et de recherche à l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation Populaire (Injep), associée au Centre de recherche sur les liens sociaux (Cerlis) et chercheuse associée à l’Institut national d’études démographiques (Ined).

Sujets :    

  • Projet Tipi : Le projet Tipi est un projet radiophonique participatif porté par Caradoc, un collectif réunissant plusieurs associations sociales et culturelles angoumoises animées par la création sonore (Radio Zaï Zaï, La profondeur des champs, Sisyphe vidéo, Saxifraga). La Caradoc, c’est un studio radio mobile qui parcourt la Charente à la rencontre des habitants. Pour le projet Tipi, elle s’arrête dans plusieurs quartiers du Grand Angoulême pour réunir les habitants autour de la création d’émissions radio.
  • Les commerçants de la Grand’rue : Que voient les commerçants du centre-ville de Poitiers depuis leur boutique ? Comment le centre-ville s’anime-t-il ? Qui sont les passants qui se promènent dans les rues ? Les commerçants dressent un portrait sensible du centre-ville de Poitiers.
  • Les mots volants – librairie ambulante : Il y a un an, Marie Sabourin crée sa librairie ambulante. Avec son camion baptisé Raymond, elle arpente les marchés du Haut Val de Sèvres à la rencontre des habitant·e·s pour faire vivre la lecture sur son territoire.

Partie 3 : Habiter

Ça veut dire quoi, habiter ? En compagnie de Cyrielle Potin, architecte à l’agence Corset-Roche & associés, la Nuit des territoires tentera de répondre à cette question et de comprendre notre attachement à un territoire, un quartier, un foyer.

Invitée :   

  • Cyrielle Potin, architecte, agence Corset-Roche & associés

Sujets :    

  • Aire de bonheur aux Couronneries : un projet artistique de Fanny Guérineau : l’Espace Mendès France a suivi l’artiste Fanny Guérineau lors de sa collecte de paroles auprès des habitant·e·s de la résidence habitat Jeunes Kennedy aux Couronneries (avec Chantier Public). Entre avril et mai 2021, elle leur a posé la question : “c’est quoi, habiter, pour vous ?”
  • Les Couronneries : 50 ans, et après ? Interview d’Étienne Lenack, architecte urbaniste à l’agence Lambert Lenack, en charge du projet de rénovation urbaine du quartier des Couronneries.
  • Chez soi : lier l’utile à l’agréable. Interview de Pierre Gilbert, sociologue, Université Paris Sorbonne, et Fanny Laugier, céramiste à Poitiers. Tous deux évoquent la manière dont on s’approprie l’espace domestique par l’aménagement des espaces intérieurs et la décoration. Ils parlent également de notre rapport aux objets, à leur fonction mais aussi à leur “beauté”.
  • Habiter en zone à risque. Karen habite Saintes. Depuis des années, sa maison est soumise aux caprices du fleuve Charente. Cette année encore sa maison a été inondée. Joël habite à la Perrotine, sur l’île d’Oléron. En 2010, la tempête Xynthia submerge cette partie de l’île. Depuis, sa maison a été classée en zone noire, zone déclarée inhabitable et présentant un danger de mort avéré. Mais malgré, ces risques, Karen et Joël refusent de quitter leur maison. Des témoignages éclairés par Thierry Sauzeau, historien spécialiste des risques littoraux.

Final

Pour terminer l’émission, nous évoquerons un projet de création artistique porté par le Lieu Multiple, qui a accueilli en résidence l’artiste sonore Christophe Havard, artiste associé à Athenor (Centre National de Création sonore) au château de Beauvoir, centre de ressources dédié à la petite enfance et qui est doté d’un instrumentarium et d’installations sonores de plein-air. Le début d’une collaboration / recherche-action avec Athenor.

  • D’un autre côté du portail : l’artiste Christophe Havard a passé deux jours dans le centre de ressources de Beauvoir (86), un lieu unique qui accueille les tout petits et leur propose une rencontre avec la musique, tout en douceur et sensibilité. De cette immersion, il livre une création radiophonique subtile et délicate, créée à partir d’éléments sonores enregistrés sur place.

EMF Radio Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *